Actualité de l'APPASE

Un scooter pour personne à mobilité réduite

Un don solidaire du Groupe Relience

Lors de l’assemblée générale de l’Appase, le 18 juin, à Digne-les-Bains, Jean-Luc Galli, directeur du groupement d'économie solidaire Relience, a remis à l’association, au nom du groupe, un scooter pour personne à mobilité réduite. Ce scooter a été donné à Porte Accueil, le centre d'hébergement et de réinsertion sociale géré par le groupe Relience qui exploite une ressourcerie. « Nous récoltons des dons et nous les revendons, a expliqué Jean-Luc Galli. Il nous a semblé naturel de le donner à une association amie. Dans le monde où nous vivons, nous avons besoin de davantage de solidarité et d’intelligence collective. C’est pourquoi nous sommes heureux de faire ce don à l’Appase. » Sollicité, l’ESAT Paul Martin a déjà trouvé une personne qui pourra bénéficier de ce scooter.

DSC 4617

Assemblée générale de l’APPASE 18 juin 2018

Excellent bilan pour l’Appase

Le bilan d’activité de l’Appase présenté à l’occasion de son assemblée générale et voté à l’unanimité, lundi 18 juin 2018, à Digne-les-Bains, montre un accroissement important de l’activité de l’association, en hausse de 12 %, et une gestion maitrisée. Ces résultats très positifs, synonymes de retour à l’équilibre, sont de bon augure pour l’avenir.

L’Appase redresse la barre ! Telle est l’impression unanime qui s’est dégagée lors de l’assemblée générale, à la présentation des résultats de l’association de l’année 2017 par le trésorier de l’association, Henri Damia. L’AG s’est tenue le lundi 18 juin, à Digne-les-Bains, dans une salle de l’abbé Féraud comble. Le bilan 2017 fait état d’une augmentation de 12 % de l’activité mais avec seulement 4 % d’augmentation des frais de fonctionnement, d’une capacité d’autofinancement en hausse, et d’un excédent supérieur à 1 million d’euros.
Ces chiffres sans précédent sont dus à une gestion de plus en plus rigoureuse et notamment à la mise en place de tableaux de bord. Ils sont également le résultat de la ligne précise fixée par le conseil d’administration et de la nouvelle gouvernance, de la qualité du travail et du professionnalisme des équipes. Autant d’éléments dont le président de l’Appase, Christian Blanc, n’a pu que se féliciter. « Nous avons prouvé par nos décisions, qu’efficience économique, conditions de travail et qualité d’accompagnement ne sont pas incompatibles et riment, dans un équilibre subtil, avec performance », a-t-il déclaré.

Plusieurs partenariats et conventions

Depuis deux ans, la situation financière de l’association se redresse, après 6 exercices consécutifs de résultats déficitaires. « Je suis satisfait que l’action engagée ait remis l’association sur les rails », a indiqué Jean-Marie Vial, le commissaire aux comptes.
L’Appase a pris en effet un tournant particulièrement dynamique avec plusieurs appels à projets sur lesquels elle a été retenue et a créé de nouvelles relations avec des partenaires institutionnels comme le Conseil départemental des Hautes-Alpes. Elle a été en première ligne pour gérer dans l’urgence la crise migratoire en prenant en charge plusieurs dizaines de mineurs non accompagnés sur le 04 et le 05.
L’Appase est présente sur tous les terrains de l’action sociale, de l’insertion et du handicap. Efficace vis-à-vis de ses partenaires et respectueuse vis-à-vis de ses usagers et de ses 252 salariés, elle a signé plusieurs partenariats, conventions (avec Habitations de Haute-Provence, la CEPAC…) et accords d’entreprise, en corrélation avec ses valeurs de bientraitance, de dignité, de solidarité, etc. Elle a mis en place des coordinateurs sur les différents services des pôles de l’association pour agir au plus près des usagers.

Un contexte de confiance retrouvée

Ses services se restructurent et se développent. Plusieurs d’entre eux ont obtenu des places supplémentaires et ont ainsi pu faire face à un regain d’activité. En difficulté financière depuis plusieurs années, l’ESAT Paul-Martin a lui aussi repris la bonne direction : avec un nouveau directeur recruté en février 2017, un nouveau chef de service, un projet d’établissement réécrit, il peut espérer un retour à l’équilibre à l’horizon 2022. « Tous les moniteurs d’ateliers, le service administratif et social et les usagers sont mobilisés autour d’eux afin de permettre une modification de tendance », a souligné Christian Blanc.
Dans ce contexte de confiance retrouvée, la mise en place avec l’ARS et le Conseil départemental d’un contrat pluriannuel d’objectif et de moyens sur le foyer Paul-Martin, l’ESAT et sa section annexe permettra d’envisager l’avenir avec plus de sérénité. L’Appase continue également son développement en construisant de relations avec de nouveaux partenaires. Ces rapprochements pourraient lui permettre de s’implanter durablement au niveau régional malgré un environnement économique contraint.

Documents

> Télécharger ou consulter le compte rendu de l'assemblée générale

Photos

DSC 4628 DSC 4640 DSC 4647 DSC 4636 DSC 4644 DSC 4650 REC commissaire aux comptes

 

Reportage

frequence mistral> Lire et écouter le reportage de Fréquence Mistral

Bilan d'activité 2017 : des résultats très encourageants

Les résultats financiers de l’année 2017 ont été présentés le 28 mai dernier au conseil d’administration. L’augmentation de l’activité et la maîtrise des coûts de fonctionnement ont notamment permis à l’association d’afficher des comptes positifs. Un bilan très positif qui est de bon augure pour l’APPASE, avec de bonnes perspectives de développement pour les mois à venir.

graphique 1 graphique 2 graphique 3

 

Les chiffres du bilan financier de l’APPASE font état d’une progression très importante entre les années 2016 et 2017. Ces excellents résultats sont dus au surcroît d’activité auquel l’APPASE a pu répondre, et notamment aux appels à projets remportés par l’association.

L’APPASE a progressé dans ses recettes mais a su également maîtriser ses dépenses de fonctionnement. Malgré l’accroissement de l’activité, elles n’augmentent que de 4%. Ce résultat est l’aboutissement d’une meilleure gestion, plus rigoureuse, basée sur des tableaux de bord, et à un contrôle de gestion qui a permis par exemple de repérer des droits à exonération non appliqués et qui ont été régularisés. La maîtrise des charges et l’augmentation de l’activité ont été menées dans le respect de la réglementation, des protocoles signés avec les personnels, et dans le respect des valeurs et de l’éthique de l’APPASE.

 

La sous-préfète de Digne-les-Bains et la directrice départementale de la cohésion sociale en visite à L’APPASE

Mardi 27 mars, Christian Blanc, président de l’APPASE, Nadège Sicard, vice-présidente, et les membres du conseil d’administration ont reçu Mme Myriam Garcia, secrétaire générale de la préfecture et sous-préfète de Digne-les-Bains, ainsi que Mme Mireille Deray, directrice départementale de la cohésion sociale et de la protection de la population. Elles ont visité les différents services mis en place par l’association à Digne-les-Bains, au siège, avenue du Maréchal-Leclerc, et à l’ESAT Paul-Martin. Elles ont dialogué avec les intervenants et le personnel et ont souligné la qualité des locaux, de l’accueil et des prestations mises en place.

« L’APPASE est un opérateur important pour l’État dans le champ de l’intervention sociale et médico-sociale, a rappelé Mme Garcia. Cette visite a pour but de valoriser la qualité de votre travail. »
« L’APPASE est un véritable observatoire social dans le département, a poursuivi Mme Deray. Il est aussi important pour nous d’avoir cette vision de la réalité quotidienne dans les Alpes-de-Haute-Provence. »

Une visite au siège de l’APPASE et à l’Esat Paul-Martin

La visite a commencé par les services de l’avenue du Maréchal Leclerc : le service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) qui assure la transition de l’urgence vers l’insertion et le logement pour les personnes sans abri, le centre parental, le CAARUD, les appartements de coordination thérapeutique, etc. Elle s’est poursuivie par un déjeuner dans le restaurant de l’ESAT Paul-Martin, L’Entr’acte, et s’est terminée par la visite de la blanchisserie et de l’atelier de conditionnement. « Nous avions déjà reçu M. le préfet l’an dernier et Mme Garcia souhaitait à son tour visiter nos services », a précisé Augustin Moyolo, directeur général de l’APPASE.
Avant de partir, Mme Garcia a tenu à féliciter l’équipe de l’APPASE pour la qualité du travail effectué par le service Espaces verts de l’ESAT Paul-Martin devant la préfecture.

DSC 4153 light

Photo ci-dessus : Mmes Myriam Garcia et Mireille Deray visitent la blanchisserie de l’ESAT Paul-Martin.

DSC 4102 semi light