Actualité de l'APPASE

Cérémonie des vœux - 28 janvier 2019

Christian Blanc, président de l’Appase, se dit « confiant dans l’avenir »

C’est en présence de plusieurs dizaines de partenaires, salariés et amis de l’Appase que Christian Blanc, président de l’association, a présenté lundi 28 janvier, au siège de Digne-les-Bains, ses vœux pour cette année 2019. Malgré un contexte économique et social difficile, il reste confiant dans l’avenir. « Développer une politique ambitieuse nous demandera de plus en plus de moyens et nous connaissons les contraintes des budgets publics, a-t-il indiqué. À nous de susciter l’intérêt et d’obtenir des soutiens nouveaux qui nous permettront de poursuivre avec le même enthousiasme le développement de l’APPASE. »

Très entouré par les administrateurs et en présence de nombreuses personnalités, Christian Blanc a d’abord tenu à remercier tous ses partenaires institutionnels, au premier rang desquels les Conseils départementaux des Alpes de Haute-Provence, des Hautes-Alpes et du Vaucluse. Il a salué les services déconcentrés de l’État, l’Agence Régionale de Santé (ARS), les communes de Briançon, Gap et Manosque qui soutiennent l’Appase depuis de nombreuses années, ainsi que ses partenaires financiers : la Caisse d’Épargne, le Crédit Coopératif, le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole.

DSC 5044
DSC 5062

Nombreux représentants des associations partenaires

« Nous avons besoin, à différents niveaux, de partenaires pour l’activité de notre association. Nous remercions chacun d’entre vous pour votre professionnalisme et les efforts que vous faites pour nous soutenir », a insisté Christian Blanc, avant de saluer les directeurs, chefs de service, coordinateurs et salariés de l’Appase.
Gilles Cartier, adjoint au maire de la Ville de Manosque avait fait le déplacement. Philippe Kiehl, directeur de la Banque de France, était également présent, ainsi que de nombreux représentants des associations partenaires de l’Appase.

Les événements qui ont ponctué 2018

Le président a ensuite évoqué les nombreux événements qui ont ponctué 2018 : la mise à l’abri et l’accompagnement des mineurs non accompagnés sur les départements des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes, l’installation de l’hébergement d’urgence à Briançon ainsi que la création de places pour les femmes victimes de violence sur le département des Hautes-Alpes.
À l’Isle-sur-Sorgues (Vaucluse), l’Appase a ouvert une antenne de son service d’actions éducatives en milieu ouvert (AEMO) grâce à une extension de ses capacités. En décembre dernier, l’association a signé avec le Conseil départemental et l’ARS un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens pour le Pôle handicap des Alpes de Haute-Provence.

DSC 5021

Consolider ses actifs immobiliers

Dans tous les établissements et équipements de l’Appase, un diagnostic Hygiène et sécurité a été réalisé. Grâce à la SCI patrimoniale « Immobilier social associatif » qu’elle a créée, l’association va pouvoir consolider ses actifs immobiliers. L’Appase a fait évoluer la gouvernance opérationnelle des établissements et du siège afin de favoriser davantage un management de proximité.

« Nous avons aussi engagé des pourparlers avec différentes associations, afin de nouer de nouveaux partenariats et de rechercher des rapprochements pour l’avenir, à l’échelle de nos territoires », a poursuivi Christian Blanc. Et nous avons élaboré, formalisé et validé un nouveau document unique de délégation pour l’ensemble du fonctionnement de notre association. »

DSC 5044
DSC 5048

Des efforts de formation et de dialogue social

L’Appase poursuit ses efforts en matière de formation du personnel et de dialogue social. 102 personnes ont été formées en 2018 pour un montant total d’environ 250 000 €. La 2e phase des entretiens professionnels a été accompagnée d’une formation des managers chargés de les mener. Le président de l’Appase s’est félicité des progrès accomplis, conscient du chemin qui reste à parcourir pour que l’association conserve son rôle d’ « acteur économique essentiel sur ses territoires d’intervention avec plus de 275 collaborateurs et 85 travailleurs en situation de handicap ».

DSC 5050

Rester ouvert à tout rapprochement

Pour 2019, Christian Blanc souhaite poursuivre la mise en œuvre du projet associatif, pour mieux répondre aux enjeux du secteur. Cela passe par la poursuite de la réorganisation, par une réflexion sur les différents ateliers de l’ESAT afin d’atteindre l’équilibre financier de la structure tout en garantissant la mission d’accompagnement de ses usagers à l’autonomie par le travail.
Il forme le vœu de continuer à répondre à de nouveaux appels à projets, en cohérence avec le projet associatif, de rester ouvert à toute possibilité de rapprochement et/ou de développement avec d’autres acteurs du secteur. Il veut continuer à offrir des conditions de travail satisfaisantes par l’engagement d’investissements importants dans le cadre du réaménagement des locaux de La Cordée à Gap, et de la MECS Regain, à Avignon.

Mettre en place une démarche de qualité ISO-9001

Il souhaite aussi poursuivre la mise en place du dossier individuel informatisé de l’usager, améliorer et garantir la sécurité des données informatiques, évaluer les résultats issus du projet associatif rédigé en 2014 et élaborer un nouveau projet pour la période 2020-2025. Il entend, enfin, engager une réflexion sur la mise en place d’une démarche de qualité ISO 9001 pour les services du siège.
Et le président de conclure par la phrase de Jean Jaurès : « Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remord pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir. »
Les personnes présentes ont ensuite été conviées à partager le verre de l’amitié autour du buffet préparé par le restaurant de l’Esat Paul-Martin, l’Entr’Acte.

DSC 5060

Photos

DSC 5021DSC 5044 DSC 5048  DSC 5049 DSC 5050 DSC 5051 DSC 5059 DSC 5060 DSC 5062 DSC 5067 DSC 5012